CellProthera, société issue de la recherche menée à Mulhouse par le Pr Philippe Hénon, a réalisé une première mondiale. Injecter des cellules-souches cardiaques dans le cœur battant pour réparer les lésions causées par un infarctus.

« Nous avons lancé un essai clinique depuis plusieurs mois, qui doit concerner 44 patients. Les premiers résultats sont très prometteurs. » Le Pr Philippe Hénon est le président de CellProthera, une société de biotechnologie médicale mulhousienne qui a développé une thérapie de réparation des tissus du cœur après un infarctus du myocarde.

Lire la suite de l’article sur le site L’Alsace

Geneviève Daune – L’Alsace

28 janvier 2017