Une start-up de Mulhouse progresse dans ce domaine et elle tient à le faire savoir, preuve de la rude concurrence et des besoins constants de fonds

CellProthera, start-up pionnière dans la régénération cardiaque cellulaire et basée à Mulhouse, a annoncé ce matin que 3 patients avaient récemment bénéficié d’une injection intracardiaque de cellules destinées à régénérer leur cœur endommagé par un infarctus, dans le cadre d’une étude clinique – dite de phase I/IIb –, en France et en Grande-Bretagne. Au total, 44 personnes doivent y participer (parmi elles, 11 composeront le groupe témoin et ne recevront qu’un traitement standard). Certes, il s’agit d’une nouvelle d’autant plus réjouissante que l’état des malades ainsi soignés s’est nettement amélioré, selon les explications fournies par les spécialistes présents ce matin à Paris pour une conférence de presse. On peut seulement regretter l’annonce d’une « première mondiale », puisque le lancement et les détails de cet essai avaient déjà été dévoilés aux journalistes en décembre 2015, lors de l’obtention de l’autorisation européenne. Actuellement, le programme suit simplement son cours…

Lire la suite de l’article sur le site Le Point

Anne Jeanblanc – Le Point

28 janvier 2017