28 millions € pour sauver des vies humaines

CellProthera, société de biotechnologies mulhousienne à l’origine du traitement cellulaire de l’infarctus du myocarde sévère, annonce avoir levé 8 300 000 € auprès d’investisseurs privés. Ces fonds, récoltés au cours du 2″me semestre 2016, complètent les premiers tours de 20 millions € déjà réalisés. Ils lui permettent de poursuivre son développement scientifique, de terminer son essai clinique Européen de phase I/IIb et de préparer sa phase III en Europe et en Amérique du Nord.

Réalisée en 3 phases, cette levée de fonds s’est faite à 100% auprès de family offices (investisseurs privés), dont certains historiques, ayant déjà participé aux tours précédents ces 8 dernières années.
Les nouvelles parties prenantes, spécialisées dans l’innovation et la technologie de rupture, médicale en particulier, ont exprimé un véritable coup de cœur pour CellProthera, ses avancées et son potentiel. La société garde ainsi toute son indépendance.

Les fonds levés seront employés à 3 orientations principales.

>> La première est la poursuite des essais cliniques phase I/IIb en cours. La société prépare également l’essai phase III, prévoyant la mise en place de nouveaux centres de thérapie cellulaire en Europe, aux Etats-Unis et au Canada.

>> La seconde est la production de son automate commercial. Ce dernier, dont le premier prototype est finalisé, est le cœur du traitement proposé par CellProthera ;à partir d’une simple prise de sang, il génère, de façon industrielle et par multiplication cellulaire, un greffon de cellules souches CD34+ « ProtheraCytes® » qui est réinjecté au patient.

>> Enfin, CellProthera se positionne en Asie avec le démarrage d’un essai clinique à Singapour prévu d’ici à la fin du premier trimestre 2017, ce qui devrait permettre d’accélérer la commercialisation de la thérapie en Asie du Sud-Est.

« Ce financement supplémentaire est une nouvelle profession de cœur de la part de nos fidèles soutiens. Le million de patients en attente rien qu’en Europe, aux Etats-Unis et au Japon leur en est reconnaissant. Notre développement se poursuit et nous procèderons à partir de 2017 à une nouvelle recherche de fonds pour aller jusqu’au marché.»

Philippe HENON
Président
Jean-Claude JELSCH
Président du Conseil de surveillance
Matthieu de KALBERMATTEN
Directeur Général de Cellprothera