CellProthera lève 5 millions d’euros pour son traitement de rupture de l’infarctus sévère du myocarde
 
CellProthera_logo
CellProthera, la société de biotechnologie alsacienne à l’origine d’un concept thérapeutique unique de réparation tissulaire du myocarde après un infarctus sévère, vient de confirmer un nouveau tour de table de 5 millions d’euros auprès de trois investisseurs privés. Une 4ème levée de fonds qui va lui permettre d’amorcer son essai clinique international phase I/II, programmé début 2015, de renforcer ses équipes et d’anticiper d’ores et déjà sa phase III.

 

Elue « Biotech d’Avenir Grand-Est » par le cabinet Deloitte en décembre 2013, la société de biotechnologie alsacienne a ainsi obtenu depuis sa création près de 20 millions d’euros de financements publics et privés. CellProthera est à l’origine d’une thérapie unique capable de régénérer le myocarde après un infarctus sévère, à base de cellules souches « adultes » CD34+ extraites d’un simple prélèvement sanguin (CSS) et multipliées ex – vivo par un procédé entièrement automatisé. Ainsi, par l’injection directe d’un greffon cellulaire autologue CD34+ dans le coeur, CellProthera favorise la régénération tissulaire et fonctionnelle du muscle cardiaque. Cette thérapie constitue aujourd’hui , dans certains cas, une alternative probante à la transplantation cardiaque.

 

Avec ce nouveau tour de table, CellProthera finalise le financement de sa phase I/II qui débutera au cours du premier trimestre 2015. 44 patients y seront recrutés dans 5 centres cliniques français alimentés en greffons par le site pharmaceutique EFS Atlantique Bio GmP , dans lequel sont déjà mis en place 2 des automates StemXpand ® développés par CellProthera , et 3 centres cliniques britanniques « affiliés » au Centre de thérapie cellulaire de Newcastle (The Newcastle Upon Tyne NHS Foundation Trust, UK) équipé de 4 automates StemXpand®.

 

Pour soutenir sa croissance, CellProthera confirme également sept recrutements effectués au cours des 6 derniers mois. Désormais en passe de devenir « établissement pharmaceutique », la société étoffe ainsi ses équipes avec un directeur administratif et financier, deux pharmaciens dont un pharmacien responsable, un ingénieur d’applications , un ingénieur SAV, une attachée de recherche clinique ainsi qu’un informaticien. En conséquence, CellProthera a quitté le Technopole de Mulhouse pour emménager dans de nouveaux locaux adaptés à sa croissance « au coeur » de Mulhouse.

 

Enfin, CellProthera prépare déjà activement sa phase III, devant précéder la commercialisation de sa technologie thérapeutique. Afin de la mener à bien, la start-up est d’ores et déjà à la recherche de 20 millions d’euros supplémentaires , et compte prochainement compléter ses effectifs… Gage de ses avancées et premiers résultats encourageants, CellProthera a été retenue parmi les « 12 biotechs » constituant « l’équipe de France » sélectionnée par le Ministère de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique dans le cadre du Plan Biotechnologie s Médicales.

 

Site : http://www.mypharma-editions.com/